Pompe à eau solaire : un système solaire incontournable

Le système d’une pompe à eau solaire consiste en la conversion du rayonnement solaire en électricité pour alimenter une pompe solaire dans un forage, un puits, étang, etc. Ce système permet notamment l’accès à l’eau dans les zones les plus reculées ou défavorisées.

Pompe à eau solaire : fonctionnement et composition

Une pompe à eau solaire sert tant pour l’irrigation que pour l’adduction d’eau. Concrètement, les pompes solaires sont composées d’un moteur électrique qui puise son énergie dans la lumière du soleil, et ce, grâce à des cellules photovoltaïques qui se trouvent sur les panneaux photovoltaïques. L’eau est aspiré de manière axiale, sous l’effet de la rotation de l’impulseur à l’intérieur de la pompe. Il subit une accélération de manière radiale au sein de l’aube pour être refoulé.

L’installation solaire rentre dans le cadre de la préservation de l’énergie renouvelable. En effet, elle permet de produire des centaines de litres d’eau par heure et ainsi produire un volume d’eau considérable gratuitement. Ce système permet notamment de remplir un étang de jardin, une citerne, faire des jeux d’eau, remplir un aquarium, et aussi effectuer l’évacuation des eaux de sous-sols. Le rayonnement solaire direct est très important et efficace pour le bon fonctionnement de ce système solaire. Une station de pompage peut notamment alimenter un bassin via un convertisseur. Il s’agit d’un système alternatif qui peut aussi mobiliser l’eau de pluie.

 

L’installation d’une pompe à eau solaire peut comporter plusieurs options :

 

  • des batteries pour le stockage de l’énergie produite durant les heures d’ensoleillement afin de l’utiliser durant la nuit, ou

  • un régulateur de charge, qui adapte le niveau de charge de la batterie pour un fonctionnement calculé.

Il faut souligner qu’il existe divers types de pompes solaires :

 

  • Les pompes solaires de surface, destinées à faire remonter de l’eau pour des profondeurs et des pressions faibles ou moyennes.

  • Les pompes solaires immergées, qui se situent sous l’eau avec un moteur qui peut être au choix également immergé avec la pompe dans le cas d’une pompe monobloc, ou situé en surface.

Par ailleurs, les utilisations d’une pompe à eau solaire sont nombreuses :

 

  • La gestion des réserves d’eau ;

  • La fourniture en eau pour les sanitaires et les douches d’un camping-car, d’une caravane, etc,

  • L’irrigation des cultures dans les petites fermes, vergers, vignes et jardins, etc,

  • L’abreuvage du bétail qui est notamment l’utilisation la plus répandue,

  • L’approvisionnement en eau potable dans des zones reculées, ou défavorisées, et ce de manière à réduire le coût de longues canalisations.

Par ailleurs, il existe des pompes à eau solaires pour fontaine de jardin, ou encore la pompe de surface pour un pompage solaire de champs ou de jardins. Une

fontaine solaire, pour sa part, a pour effet d’extraire l’eau tant que son énergie solaire est à son paroxysme. La pompe de bassin alimente l’eau du bassin tout comme les pompes de forage. De même, le fonctionnement de la pompe pour piscine dépend du degré d’ensoleillement de cette dernière.

Pompe à eau solaire : avantages et inconvénients

Le recours ou l’utilisation des pompes solaires présente plusieurs avantages :

  • Utilisation de l’énergie solaire renouvelable, propre et économique,

  • Pas de frais d’entretien,

  • Une maintenance simple,

  • Une grande résistance.

Néanmoins, ce type de pompe comporte également quelques inconvénients comme :

  • Le coût d’investissement assez élevé,

  • La nécessité d’une étude de faisabilité préalable,

  • Le rendement dépend du degré d’ensoleillement et de l’angle d’exposition des panneaux solaires.

Pour ce qui est du coût d’une pompe à eau solaire, il dépend de la puissance choisie. De fait, son coût peut varie entre 300 et 500 euros et peut s’élever jusqu’à 15 000 Euros nets.

Par ailleurs, la pompe submersible ou pompe immergée fonctionne avec un moteur électrique, qui fournit la force pour extraire un liquide. Ce type de pompe prend sa source dans l’eau.

En termes d’utilisation, il faut bien mentionner que les pompes solaires peuvent être utilisées pour diverses raisons (jeu d’eau, jets d’eau, cascades, fontaine décorative, etc.) En outre, le système de pompage solaire dépend de la hauteur de refoulement de l’eau escomptée, du niveau d’eau (grands bassins, petits bassins), des batteries solaires installées, etc.

Pompe à eau solaire : pompe solaire de jardin

Les pompes solaires pour bassin permettent de réaliser une animation aquatique sans pour autant recourir à une installation complexe.

Les avantages de la pompe solaire de jardin sont :

  • autonomie du fonctionnement,

  • travaux légers (tranchées, grandes longueurs de câble, etc.),

  • sécurité optimale,

  • silencieuse.

Il existe deux types de pompe solaire jardin :

  • Le modèle basique : il se compose de la pompe, du panneau solaire, ainsi que d’un ou plusieurs ajutages et des connecteurs.

  • Le modèle avec batterie : permet un fonctionnement de la pompe même en l’absence de soleil.

Pour ce type de pompe, il existe notamment la pompe d’arrosage, les pompes de bassin, etc. Le bassin de jardin a besoin de plusieurs litres d’eau pour pouvoir pomper l’eau. Aussi, un grand rayonnement est nécessaire pour son fonctionnement. Il s’agit d’un pompage solaire de basse-tension avec filtre de bassin pour empêcher les cailloux et autres déchets de s’introduire dans le bassin.

Vous pouvez y installer un réseau électrique pour les pompes de surface via des systèmes de pompage avec un courant continu ou acheter le kit complet pour hauteur manométrique et pour une totale alimentation en eau. La pompe pour fontaine à filtration sert à générer un jet d’eau grâce à des raccords. Ce système est complexe à installer. Le kit solaire pour pompes immergées pour alimenter votre aquarium est disponible. Le pompage de l’eau est un système à la fois pratique et utile. Les pompes submersibles sont installées sous de l’eau via un raccordement solaire photovoltaïque.